Début d’été, pluie d’orage sur les carreaux, et averse de courriels sur l’écran de mon ordinateur. A EPACA-Sud, ça bosse ferme et tous azimuts : rédaction de comptes rendus, propositions d’actions, commentaires et relectures… plus quelques appels téléphoniques pour régler brièvement telle ou telle question en suspens… Et soudain, je réalise que notre association n’est plus …