Ouverture du Conseil d’Administration à 15h15.

Présent(e)s : Sylvie Combe, Frédérique Wallis-Davy, Brigitte Häberlein, Olivier Duluc, Ludivine Montbord. Par téléphone : Danièle Saunier et Franck Danger.

ORDRE DU JOUR

  1. Concours d’écriture 2019-2020
  2. Licence professionnelle
  3. L’annonce écrivain public bénévole de Gardanne
  4. Le site internet
  5. Actions et déploiement des EP
  6. Les EP en marche
  7. Actions futures, date et préparation AG du début d’année 2020
  8. Trésorerie
  9. Questions ouvertes

1/ Concours d’écriture 2019-2020

(Point abordé avec Danièle par téléphone).

La clôture du concours était le 30 novembre. Gabrielle a pris l’heureuse initiative de publier un message sur le site en ce sens. Nous l’en remercions vivement !

Sauf problèmes postaux et éventuels « repêchages », le comité va donc devoir départager 53 nouvelles.

Olivier peut envoyer le message prévu aux adhérents afin de proposer leur participation au jury en rappelant bien l’implication/investissement/respect des délais de travail qui sont indispensables. Les adhérents auront 1 semaine pour se positionner.

Avant les étapes de sélection, une étape de validation des participations va être menée par Danièle, Françoise et Marie-Christine pour s’assurer du respect du règlement du concours en termes de longueur, genre, déontologie, maîtrise de la langue… (Gabrielle et Brigitte ont aussi effectué ce contrôle sur la longueur à réception des textes).

Une fois cette étape passée, Danièle se chargera d’envoyer les textes définitivement retenus et numérisés à l’ensemble des membres du jury (avant Noël).

Le jury aura alors jusqu’au 29 février prochain pour sélectionner ¼ du nombre total des participations validées, dont un coup de cœur. Chaque membre devra classer ses textes par ordre de préférence et envoyer sa liste à Françoise pour élaboration du tableau de « récurrence » (elle sera soutenue par Olivier pour ce faire).

Dans le même temps, Danièle et Marie auront travaillé sur l’adaptation de la grille de lecture actuelle (partie « objective » déjà existante et partie « subjective » à préciser) qu’elles devront soumettre au jury au plus tard le 1er mars. Le jury validera cette grille sous 8 jours ; grille qui servira à la 2ème étape de sélection pour départager les textes retenus via la récurrence (notation de chaque texte selon la grille de lecture élaborée). La fin de cette étape de sélection est fixée au 30 avril.

Chaque étape de sélection fera l’objet de relances par Françoise pour garantir le respect du timing de travail.

Une réunion d’harmonisation constituera la 3ème et dernière étape de sélection et aura lieu chez Danièle (WE à fixer sur les 15 premiers jours de mai). La réunion aura pour but d’élire les lauréats de cette nouvelle édition du concours.

Les résultats seront annoncés à la fin du Printemps pour une remise des prix durant un des WE de juin à la librairie Poivre d’âne de Manosque (Danièle se charge de prendre contact avec eux pour bloquer la date).

Frédérique demande la possibilité de prendre en charge les impressions des textes afin de faciliter la lecture aux membres du jury. Ludivine se charge de demander un devis d’impression /d’acheter une carte de copie à Epaca. A suivre !

2/ Licence professionnelle

(Point abordé avec Franck par téléphone)

8 étudiants suivent l’actuelle session, dont 3 VAE. Gros point d’interrogation sur l’ouverture de la licence en 2020, d’autant que Michèle part en retraite à la fin de l’année.

L. Gaudin-Bordes accepterait d’assurer l’intérim de Michèle à la condition qu’un poste définitif soit prévu à l’horizon 2021 pour la remplacer.

Sylvie qui intervient dans la Licence nous a résumé succinctement la dernière réunion pédagogique qui a eu lieu le 14 novembre, et franck nous a précisé ses projets.

Deux impératifs se posent pour le diplôme délivré par Toulon :

  • passer en mode semi-présentiel. Les étudiants pourraient se connecter tous en même temps sur une plateforme et interagir avec l’enseignant ; cela éviterait de se déplacer à Toulon toutes les semaines. Des regroupements auraient lieu sur une semaine toutes les 5 ou 6 semaines.
  • une telle évolution, tout à fait souhaitable au vu des demandes qui viennent de toute la France, devrait être portée par un @-responsable de la licence qui soit titulaire et missionné(e) pour cela.

Par ailleurs une réforme des licences professionnelles serait dans les tuyaux du ministère ; il faudra donc voir comment elle impactera la formation.

Franck suit de près une éventuelle impulsion ministérielle pour l’embauche d’EP, suite au plan stratégique de lutte contre la pauvreté. Les collectivités locales sont par ailleurs très sensibilisées à la question de la fracture numérique et on peut espérer qu’elles embauchent des EP pour aider les administrés. D’où l’importance de former nos étudiant-e-s à des argumentaires en ce sens.

Un responsable du département a dit à Sylvie que le CD83 allait veiller à ce que des espaces numériques dédiés soient ouverts dans des administrations. Elle a alors expliqué que les téléconseillers sont souvent peu compétents, car pas formés, et que rien ne valait des EP diplômés…

L’association a été présentée aux étudiants par Olivier et Ludivine le 11 octobre dernier, durant l’intervention de Sylvie.

Concernant les éventuelles demandes de stages qui pourraient être formulées à l’association : le CA se prononce favorable à l’accueil de 2 étudiants maximum. Le(s) stage(s) pourront porter sur des travaux d’écriture de communication de l’association (plaquette évolutive des permanences, par ex.) ou des observations/participations à des permanences sociales en institutions.

Une étudiante s’est déjà positionnée mais doit revenir vers Olivier.

3/ L’annonce écrivain public bénévole de Gardanne

La réponse à l’annonce, proposée par Gabrielle, a fait l’objet d’une relecture et est consultable sur le site. Olivier suggère qu’elle soit placée en édito ou en mot du Président.

Le CA souhaite également que la plaquette de la licence pro soit adressée à Gardanne accompagnée d’un petit mot rappelant l’importance de la formation et le caractère professionnel de cette activité de permanence. La rédaction de ce support de communication auprès des mairies pourrait faire l’objet d’un travail de stagiaire.

Le CA déplore fortement que la mairie de La Garde, où Clotilde Guérin officiait en remplacement de Gabrielle, fasse désormais appel à un bénévole.

4/ Le site internet

Le site a fait peau neuve de manière flamboyante. Le CA remercie vivement Bastien et Gabrielle pour la qualité de leur travail et des publications.

Le CA note que Gabrielle est toujours disposée à passer la main mais qu’elle continue tout de même de s’occuper du site avec plaisir.

Nouveautés en ligne actuellement : un article sur la clôture du concours, sur le bénévolat privilégié à Gardanne, sur deux dernières actualités, une nouvelle consigne d’atelier d’écriture, le compte-rendu du CA de juillet. A venir : ce compte-rendu, bien sûr.

5/ Actions et déploiement des EP

(Point abordé avec Franck par téléphone).

Le Forum des métiers du Droit, de la Justice, de la Défense et de la Sécurité organisé par la Mairie de Toulon en partenariat avec le CDAD 83 et prévu le 10 décembre au Palais Neptune verra Sylvie, Ludivine et Olivier présenter le métier aux lycéens dans sa version sociale.

Le support de communication sur le métier créé par Clotilde et Gabrielle a été mis à jour par Olivier pour l’occasion. Un compte-rendu sera transmis à Gabrielle pour publication sur le site.

Une nouvelle permanence sociale a été ouverte par Pascal à La Garde-Freinet. Bravo !

Franck va transmettre la liste de ses permanences et de ses ateliers numériques à Olivier afin de compléter la google map. Franck insiste sur la nécessité du maillage des territoires par des écrivains publics numériques, qu’il surnomme les EP hybrides. Le réseau EPSO propose des formations en ce sens aux organismes et administrations publics afin de faciliter l’accès au droit des usagers.

Franck projette de se rapprocher de M. Noblecourt, ancien élu de Grenoble à présent en fonction au Ministère des Solidarités, déjà sensibilisé au métier.

6/ Les EP en marche

Suite aux contacts pris cette année avec les différentes associations ou groupements (AEPF, GREC, SNPCE, Atelier graphite), en vue de travailler ensemble à la reconnaissance de la profession par le Ministère des Solidarités et de la Santé, Olivier et Pascal Martineau doivent s’entretenir à nouveau lundi sur la rédaction d’une demande de RV en délégation auprès de Aude Muscatelli, en charge de la partie Solidarités au Ministère de Mme Buzyn.

Le CA de l’AEPF a validé le principe de cette action commune jeudi dernier et notre CA la valide également aujourd’hui.

7/ Actions futures, date et préparation AG du début d’année 2020

Ludivine se charge de lancer un doodle pour organiser la prochaine AG, qui se tiendra vraisemblablement le vendredi 6 ou le vendredi 20 mars.

Elle se rapprochera de Michèle pour la réservation de la salle et, comme le veut la tradition, une invitation sera adressée aux étudiants de la promotion en cours.

8 / Trésorerie

Le solde du compte s’élève actuellement à 1.114 €. Cette année, l’argent a été consacré principalement au site internet (maintenance et évolution), à l’achat de livres pour les lauréats des concours, à l’assurance professionnelle, aux frais de déplacements de membres sur divers salons / festival du livre.

Il reste à étudier la possibilité de prendre en charge l’impression des textes pour le concours.

La question du montant de la cotisation se posera en AG en fonction des futurs projets.

9/ Questions ouvertes

Frédérique évoque le site d’une amie afin de l’aider dans sa démarche : Auxoubliées.org.

« Aux oubliées » est une initiative culturelle, féministe, poétique et solidaire lancée en Espagne, il y a un an, par Maria Rufilanchas…

« Quel livre, offririez-vous à une femme en prison ? C’est par cette question que commence l’aventure de collecte de livres avec message pour faire oublier leur réalité aux femmes incarcérées, le temps d’une lecture, mais également pour générer une réflexion et un débat autour d’un collectif de personnes oubliées de la société : les femmes détenues. »

Clôture du Conseil d’Administration à 19h15.

Share This