Dans le dossier de presse du 13 septembre 2018 concernant « la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté », on peut lire à la page 20, chapitre LA RÉNOVATION DU TRAVAIL SOCIAL  : « depuis des années, le ciblage des politiques sociales a engendré des politiques de guichet qui ont eu pour effet d’augmenter les situations de non-recours et « … lire la suite

On peut lire également page 27 : « Une rénovation du travail social pour mieux accompagner les parcours de vie : ouverture des lieux de l’intervention sociale à toute la population ; transformation des formations du travail social pour développer les pratiques « d’aller vers » les personnes, création de nouveaux diplômes universitaires et de nouveaux métiers (écrivains publics, médiateurs sociaux, développeurs sociaux)« .

Lire le dossier dans son intégralité.   Nous avons toutes les raisons de nous réjouir de la reconnaissance de notre métier, par le Ministère des Solidarités et de la Santé. De même, l’accord du Ministère de l’Éducation Nationale pour l’ouverture à Toulon de la « Licence Professionnelle Intervention sociale : accompagnement de publics spécifiques Parcours Écrivain public – conseil en écriture » contribue largement à cette reconnaissance et conforte de fait la pérennisation à Paris 3 de la « Licence professionnelle Conseil en écriture professionnelle & privée Écrivain public. » Notre association constate aussi une évolution positive de la reconnaissance de la profession par les institutionnels du Var et des Bouches du Rhône. Ainsi, dans l’intérêt d’un public grandissant qui a recours aux permanences d’écrivains publics, continuons à œuvrer pour que la promesse de reconnaissance de notre métier se concrétise en 2019 ! Tel est le vœu que nous formulons, pour nos usagers et pour nous-mêmes, à l’approche de cette nouvelle année.