Début d’été, pluie d’orage sur les carreaux, et averse de courriels sur l’écran de mon ordinateur. A EPACA-Sud, ça bosse ferme et tous azimuts : rédaction de comptes rendus, propositions d’actions, commentaires et relectures… plus quelques appels téléphoniques pour régler brièvement telle ou telle question en suspens…

Et soudain, je réalise que notre association n’est plus tout à fait la même : elle a évolué, elle a grandi ! Ce n’est pas une question de nombre, c’est une question de maturité : chacun dans son rôle fait preuve d’autonomie sans négliger les échanges ; les projets se mettent en place grâce à des pilotes tenaces et déterminés ; des liens se créent et se consolident entre les étudiants des différentes années qui se rejoignent dans l’association.

EPACA-Sud a grandi, mais elle est restée elle-même. Ou plutôt elle est devenue ce qu’elle voulait être : un groupe d’action pour défendre (énergiquement) et promouvoir (avec enthousiasme) le métier d’écrivain public-auteur conseil. Ce groupe sait aussi bien manifester sa solidarité que respecter les choix et les personnalités. A nous de cultiver cet harmonieux développement.

Dans cette attente (comme il ne faut surtout pas mettre à la fin d’un écrit fonctionnel si j’ai bien compris mais de toute façon ici il ne s’agit pas d’un écrit fonctionnel mais d’une lettre d’amour), à toutes et tous, je souhaite un magnifique et chaleureux été.