Actualités

Street painting 2024

Le 11ème Festival International de Street Painting se prépare à accueillir les visiteurs du 14 au 15 juin de 10h à 18h, à TOULON, place de la Cathédrale et rue Émile Zola.

Au programme de cette nouvelle édition célébrant les Jeux Olympiques 2024, cinq jeunes artistes varois débutants évolueront pour la première fois aux côtés de dix-sept artistes professionnels, issus de la scène départementale et internationale, Belgique, Hollande et Italie, dans ce qui s’annonce comme un marathon artistico sportif historique.


Dis-moi dix mots sur le podium

Le dispositif « Dis-moi dix mots » invite chacun à jouer et à s’exprimer de septembre à juillet 2024, sous une forme littéraire ou artistique, autour de dix mots choisis par les partenaires francophones du réseau OPALE.

Pour cette édition, « Dis-moi dix mots » vous invite à explorer le lexique du sport et de l’Olympisme. Il s’agit d’une opportunité unique de jouer avec des mots tels que : adrénaline, aller aux oranges, champion, collectif, échappée, faux départ, hors-jeu, prouesse, mental et s’encorder.

Alors, que le match commence …


2024 – mars / Var-Matin


La force de la gravité

.L’association LIBER LIBRA accueille le vendredi 18 novembre à 20h un spectacle de la Compagnie La Rocket « la force de la gravité ».

Une pièce montée pour une comédienne et neuf personnages en chute libre.

Avec : Michelle Cajolet-Couture de la Cie La Rocket.

Un spectacle d’1h10 pour tous à partir de 9 ans.


L’écrivain public, une série web

Saison 1

Mathieu devient écrivain public dans un quartier populaire de Montréal. Alors que nous « textons », « facebookons » et écrivons au son, qui sait encore trouver «les mots pour écrire»? 

9 épisodes.

Saison 2

Toujours écrivain public dans le centre communautaire, Mathieu découvre que son rôle est bien plus humain que littéraire : il écoute les maux et trouve des mots pour consoler ses clients.

5 épisodes.

Saison 3

Ressentant le besoin de raconter son expérience, Mathhieu écrit un premier roman inspiré de son travail d’écrivain public. La publication dérange son employeur qui le renvoie sur-le-champ.

5 épisodes.

Distribution

Inspirée du roman L’écrivain public écrit par Michel Duchesne (qui signe également l’adaptation), la série est réalisée par Hervé Baillargeon (saison 1) et réalisée et coécrite par Eric Piccoli (saisons 2 et 3). Elle met en vedette Emmanuel Schwartz dans le rôle principal aux côtés notamment de Sandrine Bisson, Eve Duranceau, Luc Senay, Louise Bombardier, Johanne Fontaine, Denis Houle, Ariane Castellanos, Simone Marchand, Pierre-Luc Lafontaine et Jean-Nicolas Verreault, Raphaël Lacaille, Lily Thibeault et Catherine St-Laurent.

Production

Babel fils – TV5 Unis

Extrait de l’article paru dans LA PRESSE 25 août 2020

TV5 est la seule télé qui a voulu prendre le risque de financer un projet dont les thèmes – pauvreté et analphabétisme – n’avaient rien de sexy même s’ils étaient douloureusement d’actualité. En contrepartie, les budgets alloués aux neuf épisodes de huit minutes chacun étaient aussi pauvres que les personnages de la série. La série a, malgré tout, remporté un succès d’estime et une myriade de prix : un Gémeaux, un Numix, le prix spécial des droits de l’homme de Bilbao, le Coup de coeur de Liège et un prix à Marseille pour l’émouvante interprétation d’Emmanuel Schwartz dans le rôle de Mathieu Martineau, l’écrivain public, qui s’est mis en tête de sauver le pauvre monde, une lettre à la fois.

«Cette série, c’est avant tout un hommage aux gens du communautaire qui sont payés des salaires de misère pour s’occuper des plus poqués de la société et qui sont eux-mêmes condamnés à vivre dans une extrême précarité sans jamais savoir si leur subvention sera reconduite d’une année à l’autre», s’indigne Michel Duchesne, qui croit que tous les artistes devraient, à un moment ou l’autre de leur vie, sortir de leur zone de confort et aller voir comment ça se passe vraiment dans le communautaire, mais aussi dans les hôpitaux et les écoles, histoire de se connecter aux vraies réalités de leur société.

«Il y a des listes d’attente partout, y compris pour les centres de femmes battues, ce qui est aussi inacceptable qu’absurde. Les gens sont abandonnés à eux-mêmes. Comme artiste et comme citoyen, ça change ta perspective de prendre conscience de ces injustices-là.»

NATHALIE PETROWSKI


Rejoindre les écrivains publics …

Si vous ne connaissez pas bien l’association, prenez le temps de nous connaître, de découvrir notre charte et nos statuts, notamment les articles 6, 7, 8 concernant la qualité de membres d’ EPACA-sud.

Votre choix est fait et vous souhaitez maintenant adhérer concrètement pour soutenir et pour participer à la vie de l’association…

L’adhésion vous donne accès à toutes les informations sur la vie de l’association (onglet Adhérent) et à toutes les consignes d’ateliers d’écriture (onglet Écrivain Public Auteur Conseil) protégées par un mot de passe. Vous pourrez également créer votre page personnelle et communiquer sur votre propre activité dans l’espace contacter un écrivain public – auteur conseil.

Vous
possèderez une voix pour peser, lors des assemblées générales, sur le
devenir de l’association et sur ses orientations. Vous pourrez proposer
des projets, participer aux groupes de travail ou solliciter la
coopération des membres de l’association.

Nous sommes impatient.e.s de vous connaître et de vous compter parmi les nouveaux membres d’ EPACA-Sud !

Montant des cotisations

Le 15 mars 2019, l’assemblée générale a fixé le montant des cotisations

  • Adhésion « de base » : 25 €
  • Adhésion « de soutien » : > 25 €

Modalités de paiement

Paiement par chèque

Chèque libellé à l’ordre d’ EPACA-Sud et adressé à :

EPACA-Sud Lotissement La Pépinière – 54, avenue du Colonel Picot  – 83160 LA VALETTE-DU-VAR