Actualités

Journées nationales d’action contre l’illettrisme

Du 8 au 15 septembre 2022, un coup de projecteur annuel pour changer de regard sur l’illettrisme, montrer ce qui marche, mobiliser sur tous les territoires ceux qui agissent aux côtés des personnes en difficulté avec la lecture, l’écriture, le calcul.

Cette dynamique collective est fédérée par l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI) et associe tous ceux qui ont une part à prendre pour prévenir et agir face à l’illettrisme

 VOUS AUSSI, LANCEZ-VOUS !

  • Vous agissez pour donner le goût de lire aux plus jeunes, pour redonner confiance aux adultes en difficulté ?
  • Vous agissez pour accompagner les personnes fragilisées face au numérique ?
  • Vous agissez pour que les adultes consolident ou acquièrent les compétences de base qui leur manquent ?
  • Vous avez à cœur de rendre vos services accessibles à tous ?

Faites-le savoir ! Proposez une opération pendant les JNAI du 8 au 15 septembre et demandez le label « Agir ensemble contre l’illettrisme ». (Extrait du site)


Formation atelier d’écriture

Concevoir et animer un atelier d’écriture avec des personnes en difficulté(s).

Cette formation organisée par le CRI sera animée par Marine VASSORT le 30 et 31 mai 2022.

 Horaires : 9h30 à 16h30

Lieu : en présentiel à Digne les bains

Objectifs :

  • Montrer l’intérêt de l’atelier d’écriture comme lieu d’apprentissage de la langue écrite et orale, comme espace de socialisation et temps de créativité individuelle.
  • Apporter une méthodologie adaptable de l’atelier d’écriture (écrire, dire, lire).
  • Elaborer des propositions d’écritures pertinentes au regard du public concerné.
  • Proposer des outils concrets pour débloquer l’écriture.


Maxime en solo piano voix chez LiberLibra

Entre mélodies figuratives et balades hypnotiques, à la manière d’un certain Patrick Watson dont il s’inspire beaucoup, Maxime nous emmènera dans son univers joyeusement mélancolique où se mêlent son piano et sa voix.

Pour le découvrir rendez-vous chez Liber-Libra, 620 chemin de la porte st Jean à Hyères le Vendredi 4 mars 20h

 


Un fleuve pour Maria

Samedi 22 janvier à 20h30, Liber Libra accueille Loïc Filibert, musicien, auteur, compositeur.

Un homme sédentaire aime une femme nomade : Maria, une jeune femme qui part vivre quelques mois sur une île lointaine. Désormais elle est invisible et cette absence devient un détonateur pour celui qui reste …Il décide de partir à son tour pour vivre un pèlerinage atypique : marcher le long d’un fleuve pour apprendre à aimer autrement…

Plus d’informations


Biographies hospitalières

Découverte de  l’association « Passeurs de Mots, Passeurs d’Histoires »

 

« La biographie hospitalière est avant tout de l’ordre de la relation et de la rencontre.

Il s’agit de proposer à la personne gravement malade, suivie par une équipe soignante, de raconter à un biographe hospitalier (professionnel et faisant partie intégrante de l’équipe) des épisodes de son histoire et de recevoir gracieusement (lui-même ou un proche désigné) le récit de sa vie sous forme d’un très beau livre relié par un artisan d’art.

Quand une minute en compte cent. Quand on peut se sentir inutile, perdu, fragmenté. Ou bien que l’on s’ennuie, que l’on ressasse, que surgissent de la maladie grave et de son chaos des questions existentielles comme Qui suis-je ? Qu’ai-je fait de ma vie ? Où vais-je ?… et que Demain reste un point d’interrogation,

la démarche de la biographie hospitalière peut être, en complément du travail quotidien de tout un service (oncologie, hématologie, neurologie, pneumologie, unité de soins palliatifs…), un début de réponse, un soulagement, une « fenêtre rose », un pas vers soi.

Et faire un pas vers soi lorsque l’on a la sensation de ne plus vraiment s’appartenir, de ne plus se reconnaître, « de ne plus être maître à bord » permet souvent de se sentir rassemblé « de l’intérieur », de retrouver sa verticalité et de vivre dans un souffle nouveau.

Que dire également de cette possibilité donnée, via sa relecture de vie, de pouvoir se réinventer, se reconfigurer et transmettre à ceux que l’on va quitter un jour, sa réalité, sa vison du monde et d’être dans la sensation de rester vivant grâce à son livre ?

« Grâce au livre je suis éternelle (grand sourire) et je serai toujours vivante ! », des mots qui résonnent encore dans les couloirs d’un service d’oncologie…»

Valéria Milewski, fondatrice de l’association Passeurs de Mots, Passeurs d’Histoires

« Inviter le narrateur à faire le récit de sa vie, c’est l’inviter à donner de la cohérence, de l’unité et du sens à sa vie». Paul Ricoeur – Temps et récits

Comment devenir biographe hospitalier ?

À retenir :

  • L’activité du « Passeur de mots, passeur d’histoires » est une activité professionnelle, et le biographe reçoit une rémunération.
  • La prestation est offerte au patient par le service ou par l’institution.
  • Le biographe s’engage à suivre une formation et à respecter la charte « Passeurs de Mots, Passeurs d’Histoires »

En quelques chiffres :

  • 2007 : 1ère expérience de biographie hospitalière (CH de Chartres)
  • 2010 : Création de l’association
  • + de 1000 biographies remises à des proches
  • 58 passeurs (biographes hospitaliers) formés
  • 17 établissements mettent en œuvre la « carebiographie »

À voir :

 

Prochains objectifs  de l’association : La « carebiographie »

– Faire reconnaître le métier  : construire un DIU (Diplôme Inter Universitaire) et un référencement métier. Échéance → septembre 2023.

– Animer une communauté : améliorer les pratiques, construire une offre d’accompagnement des équipes, valoriser les initiatives en région et dans les pays francophones.

– Former les biographes : expérimenter un parcours de formation certifiante. Échéance → septembre 2021.


La rentrée au C.R.I.