Profession

COMEP, 1ère édition …

La première convention du métier d’écrivain public socio-numérique (COMEP) aura lieu à Bordeaux le vendredi 24 mai prochain.

 » Ce sera l’occasion de souligner l’importance de notre métier dans le champ social et de renforcer notre visibilité auprès des pouvoirs publics.
Travaillons ensemble à une définition claire du métier d’écrivain public socionumérique. Faisons entendre notre voix et assurons la reconnaissance de notre profession. » L’ Atelier Graphite

Voici le programme de la journée :

 

Le déjeuner aura lieu à « Marie Curry« , restaurant solidaire d’insertion des femmes du quartier, hébergé dans le même lieu où se déroulera la COMEP. Un p’tit coup d’oeil sur leur site vous convaincra de ne pas louper cette première convention du métier d’écrivain public solidaire!


2024 – mars / Var-Matin


Questionnaire

Dix minutes suffisent pour répondre à ce questionnaire sur votre pratique d’écrivain public. N’hésitez pas à le faire largement circuler.

Nous relayons avec grand plaisir ce message adressé par nos camarades de l’atelier graphite


Non-recours au droit … Pourquoi?

Près de 34% des foyers éligibles ne recourent pas au RSA chaque semestre. 50% des seniors qui pourraient accéder au minimum vieillesse ne le touchent pas. Pourquoi? Manque d’informations? Démarches administratives trop complexes? Crainte de conséquences négatives? Absence d’outils informatiques?  Refus d’assistance?

Pour en parler :

  • Clara Deville, chargée de recherche en sociologie à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement,
  • Claire Hédon, défenseure des droits,
  • Daniel Verger, responsable du Pôle Etudes Recherches Opinion du Secours Catholique.

Une émission de France Inter diffusée le 22 février 2023


Nicole, écrivain public et médiatrice numérique

« Cette aide est importante pour réduire la fracture numérique à Manosque« 

C. Galtier, maire de Manosque


Formation AEPF en milieu carcéral

 « Promouvoir et développer l’activité d’écrivain public professionnel en milieu pénitentiaire ». Voici le projet de l’AEPF (académie des écrivains publics de France), qui a conclu un partenariat avec une autorité ministérielle et va recevoir des subventions publiques d’État. Cela constitue un pas important dans la reconnaissance de notre métier par une autorité publique. Lire l’article « Belle victoire pour la profession« 

Associant au projet le SNPCE, le GREC et EPACA-Sud, l’AEPF a organisé, pour la première fois dans l’histoire de notre métier, une rencontre (en visioconférence) réunissant des représentants – dont les quatre présidents – de nos quatre organisations. Malgré la distance, les échanges furent chaleureux et constructifs.

Cela débouche sur un objectif double. Faire en sorte que les décideurs intéressés puissent faire appel à des écrivains publics qui auront été préparés à cet exercice particulier et pour ce faire organiser une formation de deux jours qui aura lieu les 20 et 21 octobre 2022 au Centre pénitentiaire d’Orléans-Saran.

La formation s’adresse des écrivains publics professionnels, qui ont le projet d’intervenir en milieu carcéral.

Pour cette première édition, 12 écrivains ont été choisis et parmi eux trois écrivaines de notre association. Bravo donc à Muriel, Nicole et Odile qui nous raconterons cette expérience au retour de leur formation !